Isabelle Perrachon - conseil en Géobiologie

La Géobiologie est une science qui étudie la relation entre
un lieu et la façon dont la vie humaine, animale et végétale s'y développe...

Actualités

19/02/2015

Un micro-ondes dans ma maison ?

Un micro-ondes dans ma maison ?              Il y a quelques temps  je me suis interrogée sur la pertinence de conserver mon micro-ondes . En effet comme dans la plupart des foyers celui-ci trône dans ma cuisine !
Je fais partie de cette génération qui a connu la naissance du micro-ondes, qui s'en est servie pour réchauffer à tout va ... pour réchauffer les biberons, les petits pots, les bonnes soupes fraiches faites maison, puis les chocolats chauds du petits déjeuner,les restes de la veille pour le déjeuner, faire des gateaux .... Bref chaque repas comprenait au moins une utilisation du micro-ondes !
J'ai cependant tout ce temps-là fait le silencieux constat que les aliments souvent se déshydrataient sur les pourtours du plat, que les plats montaient en chauffe à certains endroits et pas d'autres; je me suis même plusieurs fois assez sévèrement brulée !
En ce qui me concerne, très prise par ma vie familiale et autres activités, je ne me suis posée que plus tardivement la question : où suis-je , où vais-je et dans quel état j'erre....? et après les constats qui se sont imposés à moi et qui ne sont pas d'actualité dans ce post ( mais peut être dans un prochain) la question du micro-ondes s'est imposée. Doit-on garder un micro-ondes dans sa cuisine ? Pour répondre à cette interrogation il faut dans un premier temps, bien comprendre l'ampleur de la nocivité de l'utilisation de cet appareil . Le micro-ondes génere des ondes dites  éléctromagnétiques donc composées et d'un champ éléctrique et d'un champ magnétique qui se diffusent sans support . La fréquence de ces champs (2.5GHtz) fait que ces deux champs permuttent environ 2.5 milliards de fois par seconde (mais qui reste encore bien inférieur au rayonnement infrarouge de votre four classique!). Le principe entre alors en action et ce sont ces ondes qui vont faire entrer en vibration les molécules d'eau contenues dans les aliments et les agiter en provoquant le réchauffement. Sans cette agitation , l'aliment ne peut pas réchauffer, cependant celui-ci ne rechauffera que s'il contient une masse d'eau suffisante, sinon même deshydraté pas de chauffe possible. Voilà pourquoi il est très important de bien adapter le temps de chauffe à votre aliment .  En effet même si les rayons de votre micro-ondes ne sont pas ionisants,ni radioactifs ( c'est à dire qu'ils ne peuvent pas organiser de désordre moléculaire dans la structure des aliments ) si vous surchauffez vos aliments vous les exposez à un risque de dégradation de leur qualité vitale , que l'on appelle la dénaturation .  En effet tout aliment qui reçoit un excès de chaleur produit des radicaux libres c'est à dire un atome ou molécule qui s'est dégradé et qui a perdu un électron entrainant le vieillissement de la structure tissulaire. De plus certains aliments après dénaturation perdent leurs qualités vitales en perdant leur protéines : comme le lait surchauffé qui peut produire des toxines nocives et les acides gras peuvent subir une peroxydation et former des radicaux libres, les acides aminés L peuvent se transformer en acides aminés D...
Donc , le problème majeur lié au FMO est le manque de maitrise que nous avons du temps de chauffe et de la puissance de la chauffe qui sont responsables de la dégradation des qualites vitales des aliments. D'autre part, il est important de  vérifier la qualité des récipients que vous utilisez car ceux-ci aussi vont subir une dénaturation et peuvent libérer des molécules toxiques dans les aliments .
       Ainsi il faut : - éviter le plus possible la température la plus élevée de votre micro-ondes
                          - bien gérer le temps de réchauffage
                          - ne pas faire tourner à vide ni avec des aliments deshydratés
                          - ne pas y faire chauffer d'huile pour ne pas la bruler
                          - ne pas faire cuire ou bouillir d'oeufs sous peine d'explosion ainsi que tout aliment à membrane type tomate, pomme de terre avec la peau, pêche ....qui ne pourra pas évacuer sa vapeur.
Le second problème majeur que j'ai constaté par expertise est que le FMO engendre de la pollution électromagnétique et génère beaucoup de courants de fuite. Bien entendu pratiquement tous nos appareils ont des courants de fuite mais il est impressionnant de voir que même à l'arrêt le FMO provoque un champs électromagnétique, démultiplié si vous le testez à l'arrière de l'appareil !!!!!!!
N'hésitez pas à changer de FMO dès que celui-ci surchauffe trop les parois des récipients ainsi qu'aux premiers signes de faiblesse ou de grésillements suspects !

            C'est pourquoi au final, après mure reflexion j'ai relégué mon FMO dans ma lingerie au sous-sol!!!! De ce fait je m'apperçoit que je l'utilise beaucoup moins voir pratiquement plus. J'ai libéré de la place sur mon plan de travail de cuisine, ma famille et moi subissons un peu moins d'ondes dans notre environnement. Certes mes zenfants râlent de devoir descendre au sous-sol pour réchauffer leur petit fruchtuk, mais je pense que c'est le prix à payer du juste compromis !!!!!!!!  
Et pour tout ceux qui ne peuvent pas installer leur FMO dans une pièce annexe, une prise dans un placard et votre micro-onde trouvera un nouveau refuge !!!!!!                                                         I.P